Ephéméride de la Shoah : 5 Octobre

Chaque jour, des années 1942 à 1945, des Enfants, des Femmes et des Hommes ont été raflés, emprisonnés, assassinés, gazés et brulés.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Elsa (Eliska) Skutezka Kulkova, Brno, Tchécoslovaquie 14 avril 1902

5 Octobre
1938 Désormais, les passeports des juifs ressortissants du Reich allemand, qui comprend l’Autriche et les Sudètes, sont marqués d’un J. L’idée vient du chef de la police suisse, le Dr. Rothmund, et signifie qu’il leur sera encore plus difficile d’émigrer.
– La veille du soir de Kippour, les juifs du IVe arrondissement de Vienne (Autriche) doivent remettre les clefs de leur appartement. On les conduits à l’Ostbahnhof (gare de l’Est), d’où on les expédie sans passeport vers la Tchécoslovaquie ou vers le Danube où on les embarque sur des bateaux.
1941 500 juifs de Przemyslany (district de Lvov, R.S.S. d’Ukraine) sont conduits dans les bois pour y être assassinés.
– A Swierzan Novy (district de Novogrudok), les SS assassinent 500 juifs.
– 1 300 juifs originaires d’Otynia (R.S.S. d’Ukraine) sont fusillés par les SS dans le village de Povolotch (district d’Ivano Frankovsk).
– Les juifs des ghettos de Berditchev (Volhynie, R.S.S. d’Ukraine) sont assassinés. La communauté juive de la ville remonte au XVIe siècle. Lors de l’invasion nazie, elle compte
30 000 âmes.
1942 2 012 internés juifs du camp de regroupement de Westerbork sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.
– Fin de l’Aktion qui débuta le 23 septembre dans le ghetto de Czestochowa (Pologne) :
2 000 juifs ont été fusillés sur place et 25 000 autres déportés par les SS au camp d’extermination de Treblinka. Un nombre réduit de juifs survit dans le « petit ghetto ».
– 500 juifs du ghetto de Chortkov (R.S.S. d’Ukraine) sont déportés au camp d’extermination de Belzec.
– Le même jour, 1 000 juifs sont déportés de Tluste (Galicie orientale, R.S.S. d’Ukraine) à Belzec. 150 juifs ont été tués à Tluste même lors de l’Aktion.
– Les nazis déclenchent une Aktion à Radzivillov, près de Volyn (R.S.S. d’Ukraine). Plusieurs centaines de juifs sont tués par les SS, d’autres se suicident. Environ 500 juifs se réfugient dans les bois, où ils sont pris par des paysans ukrainiens qui les livrent aux nazis.
– Un convoi quitte Vienne (Autriche) avec 544 juifs à destination de Minsk (R.S.S. de Biélorussie).
– Ce jour et le suivant, les SS fusillent les 5 000 juifs du district de Dubno (R.S.S. d’Ukraine).
1943 Un transport quitte le camp de concentration de Theresienstadt avec 53 juifs déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

Elsa (Eliska) Skutezka Kulkova, Brno, Tchécoslovaquie
14 avril 1902

Elsa était l’aînée des trois enfants nés dans une famille juive de Brno, la capitale de la Moravie. Son père y dirigeait une compagnie de navigation prospère. En 1920, elle fut diplômée d’un collège germanophone. Elle se maria et partit pour Bratislava, mais son mariage ne dura pas. Elsa repartit pour Brno en 1926. Elle y ouvrit une boutique de chapeaux.

1933-39 : Le 24 mai 1933, Elsa épousa Robert Kulka et le couple s’installa dans la ville natale de Robert, Olomouc. Leur fils, Tomas, naquit un an et un jour plus tard. En 1937, le père d’Elsa mourut. Les Kulka partirent s’installer à Brno pour reprendre l’entreprise familiale. En mars 1939, les Allemands occupèrent la Bohème et la Moravie. Brno fut alors également occupée. Les Allemands imposèrent immédiatement des restrictions à la population juive.

1940-42 : Le 2 janvier 1940, Elsa, Robert, Tomas et la mère d’Elsa, désormais veuve, furent expulsés de leur maison. Cet hiver-là, le frère et la sœur cadets d’Elsa parvinrent à émigrer en Palestine. Le mari d’Elsa, Robert, était quant à lui déterminé à rester à Brno pour sauver l’entreprise familiale. Un an plus tard, Elsa dut se résoudre à vendre l’entreprise à un Allemand pour quelques deux cents couronnes tchèques, soit moins de dix euros. Le 31 mars 1942, Elsa et sa famille furent déportées dans le ghetto de Theresienstadt situé à l’ouest de la Tchécoslovaquie.

Le 9 mai 1942, Elsa fut déportée dans le camp de travail d’Ossowa réservé aux Juifs. Elle y mourut après six mois de travail forcé. Elle avait quarante ans.

Source http://www.ushmm.org

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s