Ephéméride de la Shoah : 20 Septembre

Chaque jour, des années 1942 à 1945, des Enfants, des Femmes et des Hommes ont été raflés, emprisonnés, assassinés, gazés et brulés.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Arthur Menke, Hambourg, Allemagne 23 février 1927

20 Septembre
1939  Reinhard Heydrich, chef du Bureau central de la sécurité du Reich, à Berlin, envoie à tous les services de la Gestapo un ordre utilisant le nom de code de « traitement spécial », qui signifie en réalité la liquidation physique des personnes. L’ordre concerne principalement les juifs.
– 33 juifs sont arrêtés et assassinés à Sieradz (Pologne) par les troupes de la Wehrmacht lors de leur progression.
– Les nazis assassinent 1 juif dans le village de Grodzisk (district de Blonie, Pologne).
1942  3 000 juifs de Szczekociny (district de Kielce, Pologne) sont déportés au camp de travail forcé de Radomsk.
– Les 3 000 juifs de Zaleszczyki (district de Tarnopol, R.S.S. d’Ukraine) doivent se préparer en vingt-quatre heures à leur déportation au ghetto de Tluste. Une
partie d’entre eux est envoyée à Tluste, une autre au camp d’extermination de Belzec, où 350 juifs de Bialykamien (district de Tarnopol) ont été déportés le même jour. Plusieurs juifs de Zaleszczyki parviennent à se réfugier dans les bois.
1943  Un vingt et unième convoi avec 1 433 juifs, dont 89 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d’extermination d’Auschwitz. 51 déportés seulement survivront jusqu’à la libération du camp, en 1945.

Arthur Menke, Hambourg, Allemagne
23 février 1927

Arthur naquit dans une famille juive à Hambourg, la plus grande ville portuaire d’Allemagne. Son père possédait une petite fabrique de rustines. Au début des années 1930, Hambourg abritait la quatrième plus grande communauté juive d’Allemagne et comptait de nombreuses institutions sociales et culturelles.

1933-39 : En 1935, la situation des Juifs de Hambourg était alarmante. Ma famille s’installa dans un autre quartier de la ville et, en 1938, les nazis confisquèrent l’entreprise de mon père. Lors de la fête nationale, de nombreux citoyens allemands déroulaient des drapeaux nazis rouge, blanc et noir pour montrer leur patriotisme. Ma soeur et moi avions fabriqué notre propre drapeau « nazi » et le tendîmes par la fenêtre. Mais mes parents se mirent en colère et le replièrent à l’intérieur. Nous ne comprenions pas pourquoi nous ne pouvions pas soutenir notre pays.

1940-44 : En 1941, je fus déporté à 1000 kilomètres à l’est, dans le ghetto de Minsk, en URSS. Le ghetto était immense et « accueillait » 85 000 personnes. Je coupais la tourbe pour le chauffage dans une base de l’armée allemande tout près de là. Les soldats de l’armée régulière ne malmenaient pas les prisonniers autant que les SS. En faisant la navette vers notre lieu de travail, j’aidais un garde à pousser son vélo. La nourriture était si rare qu’un jour, il m’enferma dans la cave à pommes de terre. Je pus ainsi en voler pour lui et en garder quelques unes. Nous les avions rentrées en fraude dans le camp sur son vélo.

Après deux ans passés à Minsk, Arthur fut déporté dans plusieurs camps en Pologne où on le fit travailler au soudage des avions.
Il fut libéré pendant une marche forcée vers le camp de Dachau en 1945.

Source http://www.ushmm.org

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Ephéméride de la Shoah : 20 Septembre

  1. Une période de l’histoire qui me donne la chair de poule … Ma famille est d’origine polonaise et elle m’a raconté, enfin pas tout, il y a des choses qu’on ne m’a jamais dîtes …

    • Amos du Moss dit :

      Je vous comprends, et chaque histoire que je publie, me donne également la chair de poule, être fusillé pour ne pas avoir porté l’étoile jaune, être assassiné dans une fosse commune, oui je vous comprends.

  2. Kabi Georges dit :

    Saura-t-on jamais qui est mort, quand et comment? Je sais quelques bribes la-dessus. Ainsi, je sais que ma demi-soeur, agee de 6 ans, fut brulee vive, car on ne gazait pas les enfants lors des grands massacres de Juifs hongrois. Je sais qu’un de mes oncles est mort en sautant sur une mine, toute sa compagnie y passa d’aileurs, ils etaient « employes » au deminage en Ukraine. Je sais qu’un cousin germain de ma mere fut arrete dans le sud de la France, deporte a Auschwitz en 1942 et mis a mort a son arrivee. Pourquoi si vite, alors qu’il etait jeune et bien portant? Mystere! Un autre oncle disparut en Ukraine a Dnieprojerjinsk en 1943. On ne sait rien de plus. Il avait 28 ans. Son frere, age de 19 ans, fut arrete par les Croix-Fleches a Budapest en hiber 1944. Il portait sur lui un paquet de faux-papiers. Il fut torture a mort et son corps jete dans le Danube. Au meme moment a quelques jours d’intervalles sa tante et son mari furent traines au bord du Danube et executes d’une balle dans la tete. La aussi, leurs corps furent jetes sur le Beau Danube Bleu gele, et quand les corps s’entasserent, on fit donner du canon pour briser la glace.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s