Ephéméride de la Shoah : 7 Septembre

Chaque jour, des années 1942 à 1945, des Enfants, des Femmes et des Hommes ont été raflés, emprisonnés, assassinés, gazés et brulés.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Benjamin Soep, Amsterdam, Pays-Bas 2 mars 1919

7 Septembre
1939  7 juifs sont tués par la Wehrmacht, l’un d’eux étant brûlé vif, dans le village de Zgierz au sud-ouest de Varsovie.
– Les Allemands occupent Aleksandrow Lodski (Pologne centrale), où vivent 3 500 juifs. La synagogue est brûlée avec les rouleaux de la Torah. Tous les ouvrages religieux avaient été confisqués chez les particuliers et rassemblés à la synagogue. De nombreux juifs qui tentent de sauver leurs livres sont tués.
En outre, 60 juifs sont fusillés par la Gestapo et la police.
– Les troupes allemandes occupent Pultusk (province de Varsovie), où vivent 9 000 juifs, et en tuent 14. La communauté de cette ville existait depuis la seconde moitié du XVe siècle. Elle bénéficiait d’un édit de tolérance remontant au XVIe siècle, rendu par le roi de Pologne Sigismond II Auguste. Des érudits célèbres ont vécu à Pultusk, dont Rabbi Joshua de Kittno et Rabbi Jakob Grodzinski.
1942  Plusieurs centaines de juifs de Kuty, 20 juifs de Zablotov, 200 juifs de Zabie, 4 500 juifs de Sniatyn, des juifs du ghetto de Kolomyya (R.S.S. d’Ukraine), des juifs de Sinolin, 100 juifs de Roznow, 500 juifs de Pistyn et 800 juifs de Zablonow (Pologne) sont déportés au camp d’extermination de Belzec. Les juifs de Kolomyya, Zabie, Roznow, Pistyn et Jablonow sont tués quelques heures après leur arrivée.
– 1 300 juifs de Poczasov (Volhynie, R.S.S. d’Ukraine), sont conduits hors de la ville et assassinés par les SS et des policiers ukrainiens.
– Un convoi de 1 000 juifs, hommes et femmes, quitte le camp de regroupement de Drancy (France) à destination du camp d’extermination d’Auschwitz, où 889 déportés sont gazés dès leur arrivée. 34 hommes seulement survivront jusqu’à la libération du camp, en 1945.
– Les juifs du ghetto de Kossov (R.S.S. d’Ukraine) sont conduits sur la grandplace, tandis que les Allemands et des policiers ukrainiens fouillent les maisons à la recherche de juifs qui s’y cacheraient. 150 sont découverts et fusillés sur place. 600 juifs sont déportés au camp d’extermination de Belzec Pologne.
1943  987 internés juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork au camp d’extermination d’Auschwitz.
1944  29 juifs sont déportés de Vienne au camp d’extermination d’Auschwitz. Après sélection, 4 femmes juives restent dans le camp. Les autres déportés sont gazés.

Benjamin Soep,
Amsterdam, Pays-Bas 2 mars 1919

Benjamin, surnommé « Benno » par sa famille et ses amis, grandit au sein d’un foyer juif pratiquant à Amsterdam. Le père de Benno, diamantaire de renom,était le responsable de la communauté juive d’Amsterdam. Benno avait deux petites sœurs. Il aimait collectionner les timbres.

1933-39 : Après s’être forgé une première expérience professionnelle au sein d’un grand magasin, Benno rejoignit son père dans la profession de diamantaire.Benno respectait strictement les prescriptions religieuses du judaïsme. Il adorait jouer au tennis et skier et,en 1938, alors qu’il skiait en Suisse, il rencontra une jeune fille dont il tomba amoureux. Avec le sentiment que la situation des Juifs en Europe allait bientôt se détériorer, la famille de sa petite amie quitta les Pays-Bas pour les États-Unis en 1939.

1940-41 : La petite amie de Benno revint aux Pays-Bas et ils se marièrent en octobre 1940. Les jeunes mariés prirent sous leur aile un réfugié juif qui suivait une formation agricole avant de partir pour la Palestine. Le 11 juin 1941, la Gestapo frappa à la porte de Benno, à la recherche de son pensionnaire, en représailles du meurtre d’un Allemand, les nazis raflaient les Juifs étrangers.Lorsque Benno ouvrit, le nazi lui demanda si lui aussi était Juif. Benno lui répondit par l’affirmative et le nazi lui dit : « Alors, tu viens aussi ! »

Benno fut déporté au camp de travail de Schoorl aux Pays-Bas, puis au camp de concentration de Mauthausen, en Autriche, où il périt à l’âge de 22 ans.

Source http://www.ushmm.org

Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s