Ephéméride de la Shoah : 1er Septembre

Chaque jour, des années 1942 à 1945, des Enfants, des Femmes et des Hommes ont été raflés, emprisonnés, assassinés, gazés et brulés.
Aujourd’hui, voici la liste des âmes juives qui ont été assassinées.
Voici l’histoire de l’une de ces âmes.

Bertha Wolffberg Gottschalk, Koenigsberg, Allemagne 22 septembre 1866

1 Septembre
1939  L’Allemagne envahit la Pologne. Le Sicherheitsdienst (service secret) se met à l’oeuvre.
– Les nazis occupent Wolbrom (province de Cracovie), où vivent 3 000 juifs. Ceux-ci doivent marcher durant trois jours jusqu’à Zawierce, en étant battus et torturés sur la route. Des juifs vivaient à Wolbrom depuis le XVIIe siècle.
– Au début de la guerre, des notables juifs de Prague sont pris en otages et déportés au camp de concentration de Buchenwald (Allemagne).
1941  Les juifs doivent porter l’étoile jaune (Judenstern) sur tout le territoire du Reich allemand.
1942  Les nazis déportent 5 000 juifs du ghetto de Wloszczowa (Pologne) au camp d’extermination de Treblinka, où tous sont tués immédiatement.
– Un convoi de 1 000 hommes, femmes et enfants juifs quitte le ghetto de Theresienstadt pour Rassika (Estonie). Dès son arrivée, 120 hommes et 75 femmes sont envoyés au camp de concentration de Jagala, où les hommes périront. Les 75 femmes seront envoyées dans une usine de munitions près de Hambourg, où 45 d’entre elles survivront. Les 805 juifs restants du convoi sont déportés à Kalevi-Liva, où ils sont fusillés par des SS et enterrés dans des fosses communes.
– Jakov Kaplan, membre du Conseil juif de Wlodzmierz (Vladimir-Volynskiy, R.S.S. d’Ukraine) se suicide avec sa femme et son fils quand les nazis lui demandent de dresser une liste de 7 000 juifs à déporter.
– Une Aktion débute dans le ghetto de VladimirVolynskiy: 18 000 juifs sont assassinés en deux semaines. 4 000 seulement restent internés dans le ghetto.
– Le Dr Henryk Landsberg, président du Conseil juif de Lwow (Lvov, R.S.S. d’Ukraine) et 11 membres du Conseil sont pendus en représailles du meurtre d’un SS. En outre, 175 juifs sont fusillés. Le Dr Parness, le premier président du Conseil juif, avait été tué lui aussi.
– En deux jours, les SS et la police ukrainienne assassinent 3 500 juifs d’Uscilug (province de Volhynie, R.S.S. d’Ukraine).
– 800 juifs de Mikolasov (district de Stanislavov, R.S.S. d’Ukraine), plusieurs centaines de juifs de Zbarazh (Galicie orientale) et 3 000 juifs de Stryj (district de Lvov) sont déportés au camp d’extermination de Belzec. Les juifs de Zbarazh sont assassinés dès leur arrivée.
– Les SS assassinent 1 700 juifs de Poryck (Volhynie, R.S.S. d’Ukraine).
– Un septième convoi de 1 000 juifs, dont 344 enfants, quitte le camp de regroupement de Malines (Belgique) pour le camp d’extermination d’Auschwitz (Pologne). 15 déportés seulement survivront lors de la libération du camp en 1945.
1943  Au cours d’une Aktion de quatre jours, 8 000 juifs du ghetto de Vilna (R.S.S. de Lituanie) sont déportés dans un camp de travail forcé. Environ 200 résistants parviennent à fuir dans les bois, où ils rejoignent les partisans.
1944 120 juifs italiens, internés dans le camp de concentration de Risiera di San Sabba, La Gestapo et la police locale pendent 20 juifs près de Trieste, le seul de ce genre en Italie, sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz.

Bertha Wolffberg Gottschalk, Koenigsberg, Allemagne
22 septembre 1866

Bertha est née dans une famille juive de la capitale de la Prusse orientale. Son père était employé au conseil municipal de Königsberg. En 1887, Bertha épousa Hugo Gottschalk et le couple s’installa dans la petite ville de Schlawe, au nord de l’Allemagne, dont le moulin à grain appartenait à Hugo. Les Gottschalk élevèrent leurs quatre enfants dans leur maison située près d’un petit ruisseau bordé d’orchidées, avec un grand jardin.

1933-39 : Ma fille Nanny et moi étions parties pour Berlin où Hugo était mort en1934 et nous redoutions l’antisémitisme croissant qui régnait à Schlawe. Nous pensions qu’étant juives, nous attirerions moins les regards dans une grande ville. Mais les nazis avaient mis en place un grand nombre de restrictions pour les Juifs où dernièrement, j’avais dû déclarer mes bijoux et mon argenterie. Ma fille Gertrud avait envoyé ses trois enfants en Angleterre. J’aurais aimé partir moi aussi,mais il était difficile d’obtenir un visa de sortie.

1940-42 : Nanny et moi avions été déportées au ghetto de Theresienstadt en Tchécoslovaquie, où on nous avait affectées dans une pièce sale, bondée et infestée de poux, au deuxième étage d’une maison. Nanny apportait des sacs de sciure que nous brûlions pour réchauffer la pièce. J’avais eu l’occasion de partir en Amérique en 1941, mais j’avais refusé de partir sans Nanny. Mes jours à Schlawe n’étaient plus qu’un lointain souvenir.

Bertha mourut à Theresienstadt le 23 novembre 1942.

Source http://www.ushmm.org

Publicités
Cet article, publié dans france, histoire, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s